Séminaire de l'histoire de l'informatique

L'informatique ayant encore ses pionniers et déjà ses historiens, le séminaire d'histoire de l'informatique s'attache à en capter la mémoire technique, scientifique ou sociétale en questionnant des acteurs de l'histoire de l'informatique, qu'ils aient participé de près aux événements ou qu'ils les étudient. 

Conférences à venir

Conférences passées

  • Séminaire Histoire de l'informatique

    Les machines électroniques analogiques : un pan méconnu de l’histoire de l’informatique
    La seconde moitié du XXe siècle est marquée par un changement majeur dans l’histoire de l’instrumentation scientifique : la quasi disparation des machines analogiques au profit du monde numérique. Pourtant, au cours des années soixante, il pouvait sembler invraisemblable aux yeux des scientifiques et des ingénieurs que cette révolution conduise à éradiquer l’ancien monde analogique.
  • annulé

    Les machines électroniques analogiques : un pan méconnu de l’histoire de l’informatique
    L'informatique ayant encore ses pionniers et déjà ses historiens, ce séminaire s'attache à en capter la mémoire technique, scientifique ou sociétale en questionnant des acteurs de l'histoire de l'informatique, qu'ils aient participé de près aux événements ou qu'ils les étudient.
  • annulé

    Douglas Hartree : de l’analyseur différentiel à l’EDSAC ou les débuts de l’analyse numérique
    L'informatique ayant encore ses pionniers et déjà ses historiens, ce séminaire s'attache à en capter la mémoire technique, scientifique ou sociétale en questionnant des acteurs de l'histoire de l'informatique, qu'ils aient participé de près aux événements ou qu'ils les étudient.
  • Séminaire Histoire de l'informatique

    Le génie logiciel ou l’art de survivre aux erreurs
    Le génie logiciel est la discipline qui s'occupe du développement des programmes, des plus simples aux plus complexes, y compris les données. La part de la validation dans cette activité multiforme est de loin la plus importante, depuis toujours, et le programmeur passe en fait plus de temps à écrire des tests que du code, pour garantir que tout fonctionne, dans des contextes systèmes de plus en plus complexes.