Expositions temporaires - Œuvre à la loupe

L’astrarium. Une horloge planétaire du XIVe siècle

16 septembre 2022
20 novembre 2022

  • Paris Musée des Arts et Métiers
Du 16 septembre au 20 novembre 2022, le musée des Arts et Métiers présente une copie unique de l’astrarium de Giovanni Dondi (1330-1388), dans le cadre de sa nouvelle programmation Œuvre à la loupe, destinée à mettre en lumière une pièce remarquable de l’histoire des sciences et des techniques.

Cnam« J'ai imaginé, avec l'aide divine, de réaliser un ouvrage où puissent être vus par l'œil tous les mouvements en longitude que les astronomes assignent aux planètes avec leurs cercles et leurs périodicités. Où puissent être remarquées ses nombreuses particularités que les savants enseignent et que l'expérience montre. Où l'on puisse même avoir à chaque instant, sans aucun calcul fastidieux, les positions de toutes les planètes ».


Giovanni Dondi d'all Orologio
Tractatus Astrarii, seconde moitié du XIVe siècle

L’astrarium, objet mythique qualifié de « huitième merveille du monde », est la toute première horloge planétaire mécanique, conçue en Italie à la fin du XIVe siècle. Dondi imagine cette mécanique pour s’affranchir de calculs complexes nécessaires à la réalisation des horoscopes. À la Renaissance, leur interprétation dans le but de fournir une aide à la prise de décision connaît son apogée. 

Haute d’un mètre environ, cet objet en laiton présente sept faces sur lesquelles figurent respectivement la position de la Lune, du Soleil et des cinq planètes connues à l’époque : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Son mécanisme complexe d’engrenages reproduit à petite échelle ce que l’on supposait être le mouvement des planètes. Basé sur le système géocentrique de Ptolémée, il témoigne de la connaissance du cosmos au Moyen Âge.

La conception de cet instrument constitue une véritable prouesse technique à une époque où les mécanismes d’horlogerie sont encore mal maîtrisés.  

La reconstitution présentée au musée des Arts et Métiers a été réalisée, de 1987 à 1989, par une équipe d’historiens, ingénieurs et chercheurs de l’Observatoire de Paris, sous l’égide d’Alain Segonds et de Jean-Pierre Verdet.

Cette copie, fidèle à la pièce originale disparue au début du XVIe siècle, a été construite grâce à l’étude approfondie par Emmanuel Poulle, directeur de l’École des chartes, de l’ensemble des manuscrits de Dondi, détaillant l’objet et sa fabrication, aujourd’hui conservés à la bibliothèque capitulaire de Padoue.

La présentation de cette Œuvre à la loupe a bénéficié des conseils scientifiques de Denis Savoie, historien de l’astronomie, Universcience/Observatoire de Paris.  

Autour de l’exposition

  • Visites et démonstrations (accès compris dans le prix du billet, sans réservation)
    Les week-ends, pendant les vacances scolaires et lors des Journées européennes du patrimoine, des visites-flash sont proposées aux visiteurs curieux d’en comprendre le fonctionnement. L’astrarium rejoindra ensuite, de façon permanente, l’atelier de domaine Instruments scientifiques pour y être présenté au public lors de démonstrations. Dans cette collection, de nombreux objets emblématiques de l’histoire de l’astronomie y sont présentés tel que l’astrolabe d’Arsenius.
    Consultez le programme des visites et démonstrations
     
  • Vendredi 16 septembre 2022 de 19h à 20h30
    Conférence | L’astrarium, une mécanisation de l’astronomie médiévale
    Conférence de Denis Savoie (Universcience) et Matthieu Husson (CNRS), chercheurs en histoire de l’astronomie à l’Observatoire de Paris.
     
  • Vendredi 14 octobre 2022 de 19h à 20h15
    Programmation musicale | Des astres et des étoiles, à la découverte de l’astrarium… en musique
    En partenariat avec le Conservatoire à rayonnement régional de Paris.

Partenaires

l'Observatoire de Paris