Séminaire de discussion

Data centers et câble sous-marins à Marseille. Retour réflexif d'une recherche portant sur les enjeux environnementaux des infrastructures du numérique

12 mai 2022
14h - 17h

La séance du séminaire aura lieu en hybride et pourra être suivie à distance via Microsoft-Teams. Inscrivez-vous auprès de emeline.vaudescal@lecnam.net pour recevoir le lien de visionnement
  • Webinaire - Webconférence

Salle 21.2.31, 292 rue Saint Martin Paris 3e


Cette présentation portera sur le projet "Ecological Implications of Data Centers", mené en partenariat avec l'Université de Melbourne, Australie. À partir d'un récit donnant à voir les cuisines de la recherche (définition, hésitations, épreuves, opportunités, reconfigurations), il s'agira, d'une part,  de donner un aperçu de la diversité des méthodes et matériaux mobilisés pour enquêter sur les conséquences environnementales du numérique dans une perspective mettant au centre des préoccupations la matérialité des infrastructures, et d'autre part, de mettre en évidence la pluralité des enjeux politiques, économiques et sociaux qui prennent part aux problématisations environnementales questionnant le déploiement, mais aussi parfois l'abandon, des infrastructures physiques du numérique dans la métropole marseillaise.

Clément Marquet mène un travail de postdoctorat avec le soutien de l’Institut Francilien Recherche Innovation Société (IFRIS) au laboratoire Costech de l’Université de technologie de Compiègne (UTC). Ses recherches, au croisement de la sociologie des sciences et des techniques, des études urbaines et des études environnementales, portent sur les data centers et sur les questions de souveraineté et d’écologie liées à leur déploiement. Sa thèse, soutenue en 2019, portait sur les transformations urbaines générées par les infrastructures informationnelles et physiques du numérique. Il est membre du comité de rédaction de la revue RESET - Recherche en sciences sociales sur Internet (https://journals.openedition.org/reset/448). 

Séance organisée par Adrien Tournier et Camille Paloque-Bergès (HT2S).