ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’INVESTISSEMENT SOCIAL POUR UNE TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET NUMÉRIQUE INCLUSIVE

Mettre le numérique et l’IA au service de l’Europe sociale

15 décembre 2021
14h - 16h

  • Webinaire - Webconférence
  • Paris

Digital Village, Paris 13ème


Conçue historiquement comme un projet d’émancipation des Européens, l’UE est à l’inverse de plus en plus perçue comme un moteur d’évolutions qui, loin de protéger les travailleurs, nourrissent au contraire leur insécurité sociale et économique.

Cette situation n’a pourtant rien d’une fatalité. Les tendances de fond qui touchent les citoyens de l’Union (évolutions de l’emploi vers plus de flexibilité voire de précarité, transition écologique et numérique, inégalités et polarisation croissantes entre territoires et entre travailleurs….) concernent tous les Etats et appellent des actions à l’échelle européenne. Et de fait l’UE dispose de leviers d’action potentiellement puissants, bien que peu utilisés.

Dans ce contexte, il est essentiel, voire vital, de réaffirmer la nature indissociablement sociale et économique du projet européen, condition nécessaire pour que les citoyens y adhèrent à nouveau. Pour y parvenir, il convient d’établir un véritable programme d’action, concret et opérationnel.

Celui-ci doit reposer sur une ambition fondamentale : mettre l’Europe au service du pouvoir d’agir et de l’autonomie pour donner un avenir à chaque Européen. Il s’agit de développer les capacités et les compétences des personnes peu qualifiées ou en risque de déqualification, et permettre à chaque membre de la prochaine génération d’être suffisamment « armé » pour trouver sa place dans l’économie et la société numériques.

Cette ambition répond à un triple impératif économique, social et politique. Un impératif économique pour renforcer la compétitivité de nos entreprises, via une main-d’œuvre qualifiée. Un impératif social pour garantir à chacun l’employabilité lui permettant de trouver sa place dans l’économie numérique. Un impératif politique, à l’heure où l’aggravation des inégalités et du sentiment d’insécurité économique nourrit les populismes, pour lutter contre les inégalités, rassurer nos concitoyens sur leur avenir et renforcer notre cohésion sociale.