Webinaire de recherche : accessibilité, droits et citoyenneté

Fragile responsabilité : éléments pour une pragmatique de la capacité à répondre

17 décembre 2020
14h - 17h

  • Webinaire - Webconférence
Dans cette conférence, nous chercherons à cheminer de l’idée de responsabilité vers celle d’accessibilité. Le lien se fera en considérant la responsabilité comme une ouverture vers l’autre et la vie sociale, à savoir une capacité de prendre en considération et répondre aux attentes qui conditionnent notre participation à un monde en commun. Cette capacité, où se jouent les puissances à la fois d’autonomie et de responsabilité, est au cœur de la possibilité même de « prendre part ».

Plus qu’une capacité isolée, il s'agit, comme on cherchera à le montrer, d'un faisceau de compétences relationnelles d’ordre à la fois cognitif et conatif, nécessaires pour saisir ce qui est attendu de nous et pouvoir y répondre. Dans cette pragmatique de la responsabilité, cette dernière s’inscrit dans un éventail plus large de manières de répondre où se jouent les différentes qualités morales et politiques constitutives des différents modèles de la vie ensemble, que ce soit la responsabilité, mais aussi la solidarité, la sollicitude ou encore la charité. Cette capacité à répondre est fragile car elle ne s’initie pas dans la volonté ou simplement la force de la personne, mais bien dans un monde d’appui et de prises - d’accessibilité - qui l’étaye conventionnellement et matériellement.

  • Conférencier : Luca Pattaroni, docteur en sociologie et chercheur au Laboratoire de Sociologie Urbaine (LaSUR).
  • Organisateurs : Serge Ebersold, professeur du Cnam titulaire de la chaire Accessibilité et Benoît Eyraud, docteur en sociologie et maître de conférence.

Politiques inclusives redéfinition du fait collectif et fonctions de l’accessibilité

Serge Ebersold, professeur Cnam, titulaire de la chaire accessibilité

La communication corrèle la redéfinition du fait collectif qui caractérise l’ouverture à la diversité revendiquée par les politiques inclusives aux fonctions de l’accessibilité. Elle s’intéresse dans un premier temps à la fonction de conversion de l’accessibilité qu’exige l’existentialisation de l’appartenance sociale qu’induit la substitution d’un imaginaire informationnel à l’image industriel du 20ème siècle. Cette fonction de conversion de production, doit notamment permettre la matérialisation de la reconfiguration des rapports sociaux lorsqu’elle doit permettre aux individus de s’engager activement dans le développement économique et social.

La communication insiste également sur la fonction fédératrice de l’accessibilité qu’impose une conception réticulaire du monde social fondée sur l’au-institution du social. Cette fonction fédératrice, notamment encouragée par la numérisation des échanges sociaux, a vocation à conduire les individus à construire le sens commun autour duquel se cristallise le faire société.

La communication aborde en troisième lieu la fonction protectrice de l’accessibilité inhérente à un modèle de société tourné vers la protection des possibilités de participation sociale. L’accessibilité́ constitue un support collectif visant à mobiliser la société autour de la mise à disposition de chaque personne ce type de ressource que constitue le droit d’accès à des biens et à des services collectifs afin d’assurer leur sécurité sociale, et de renforcer leur interdépendance avec autrui de telle sorte qu’ils continuent à « faire société ». Ce support collectif réside dans une ergonomisation des pratiques et des contextes afin de développer, de manière contextuelle, des « pouvoirs agir équivalents (entre les individus) quand les capacités individuelles, elles, sont différenciées ».

Lien d’accès au webinaire