Séminaire Histoire de l'informatique et du numérique

Automatisation des sciences du langage et traduction automatique

16 décembre 2021
14h30 - 17h

  • Paris Saint-Martin/Conté
Amphi. Abbé-Grégoire, accès 16
L’automatisation des sciences du langage a débuté aux Etats-Unis, dans le sillage de la seconde guerre mondiale, par des expérimentations en traduction automatique conçue comme une technologie de guerre froide.

Ces premiers travaux ont conduit à de médiocres résultats et furent arrêtés dès 1966. Après nous avoir présenté cette première période à l’issue décevante, Jacqueline Léon nous montrera que ces travaux ont néanmoins favorisé l'émergence de la linguistique computationnelle et le développement de recherches originales dans d'autres pays pionniers comme le Royaume-Uni, l'URSS et la France.

CONFERENCIERE

Jacqueline Léon est directrice de recherche émérite au CNRS. Ses premiers travaux, dans le cadre du Laboratoire d’Informatique pour les Sciences de l’Homme du CNRS, ont porté sur des projets d’analyse automatique du discours et d’analyse syntaxique automatique. Ses recherches actuelles, au sein du Laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques (UMR7597, CNRS, Université de Paris), sont consacrées à l’histoire contemporaine et à l’épistémologie des sciences du langage, en particulier à l’histoire de la traduction automatique et du traitement automatique des langues, à l’histoire du structuralisme, de la linguistique américaine et de la linguistique britannique.  

Dans le domaine de l’histoire de l’automatisation des sciences du langage, elle a publié de nombreux articles et les ouvrages suivants :  Histoire de l’automatisation sciences du langage (2015) ENS Éditions (version anglaise Automating Linguistics (2021) Springer). Elle a co-dirigé les ouvrages suivants : Modélisations et sciences humainesFigurer, interpréter, simuler, 2016, en collaboration avec Claude Blanckaert et Didier Samain (éds), L’Harmattan, et Quantitative Linguistics in France, 2017,en collaboration avec Sylvain Loiseau (éds), 2017, RAMVerlag.