Journée d'étude

Quel avenir pour l’Europe sociale dans le contexte du retour des nations ?

24 novembre 2016
9h - 16h45

Cette journée propose une réflexion autour des transformations qui affectent les piliers de l’intégration-construction européenne : les crises financière, économique et migratoire, les remaniements institutionnels et politiques, l'évolution de la jurisprudence, la montée des populismes, le Brexit, et l’avenir des politiques sociales des États membres et de l’Union.

Entrée sur inscription gratuite

Est-ce que la préservation de l’État social n’est plus envisageable que par le repli national pour échapper à la concurrence entre les espaces nationaux d’allocation du travail porté inlassablement par les institutions de l’UE ? Avec quels enjeux et selon quelles modalités concrètes ? Le projet d’une Europe sociale est-il mort ? Quel nouveau partage des compétences entre l’UE et les États membres est ainsi promu et quels outils juridiques sont ainsi envisagés ? Quels sont les risques encourus par cette approche ? Quelle est la logique économique et sociale sous-jacente ? Quels dispositifs sont concevables pour limiter ou contrebalancer la jurisprudence de la Cour de Justice ?

Tout ces éléments conduisent à la nécessité de repenser l’intégration européenne et, particulièrement, dans la lignée du numéro 3 de la Revue française des affaires sociales de juillet-septembre 2015, consacré à la crise de la zone euro et à l’Europe sociale, à faire de ce thème le sujet d’un séminaire scientifique dans le but de réfléchir à ces profondes transformations qui mettent en cause, comme jamais ce fut le cas, les piliers de l’intégration/construction européenne.

Programme

  • Ouverture par Franck von Lennep, directeur de la DREES
     
  • Le gouvernement européen face au fait national
    Président de la séquence : Patrice Duran, sociologue, président de l’Institut national d’études démographiques

    Retour des nations : les enjeux pour l’Europe sociale
    Arnaud Lechevalier, Université Paris 1, Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (UMR 3320) Cnam-CNRS.

    L'écart radical : les analyses de la sociologie et de la science politique et les représentations populaires
    Jean-Claude Barbier
    , Université Paris 1 CES Centre d’économie de la Sorbonne, directeur de recherche CNRS émérite.

    Droit d'asile : l'introuvable Union Européenne
    Annalisa Lendaro
    , sociologue, Université de Toulouse

    Les attitudes des citoyens européens à l'égard de l'Europe et leurs conséquences dans les vies politiques nationales
    Bruno Cautrès
    CEVIPOF.
     
  • Intégration et désintégration : droit, économie et territoires
    Président de la séquence : Olivier Giraud, co-directeur du Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (LISE)

    Diversité des sources et tendances régressives du droit social européen
    Étienne Pataut
    , École de droit de la Sorbonne.

    La question nationale dans l’Allemagne post-réunification
    Klaus Peter Sieck
    , centre Marc-Bloch, Berlin, Allemagne.

    Les conséquences du référendum britannique sur l’Union européenne
    Pauline Schnapper
    , Université Sorbonne Nouvelle - Institut du Monde Anglophone.

    Les effets macro-économiques de la non-coopération en Europe
    Jérôme Creel
    et Xavier Timbeau OFCE.

    Discutant de la deuxième séquence : Steffen Lehndorff, économiste (docteur en science politique) et chercheur associé à l’Institut Arbeit und Qualifikation (IAQ), Université de Duisbourg-Essen, Allemagne.
     
  • Quel avenir pour l’Europe sociale ?
    Président de la séquence : Gérard Cornilleau, OFCE

    Une Europe sociale est-elle possible ?
    Eva G. Heidbreder
    , Institut des sciences sociales, Heinrich Heine Universität Düsseldorf, Allemagne, actuellement professeure au Centre d'intégration européenne, Freie Universität Berlin, Allemagne.

    Les maigres perspectives de l’investissement social
    Francesco Laruffa
    , doctorant en socio-économie sur les politiques sociales européennes du point de vue des théories de la justice, Humboldt-Universität zu Berlin, Allemagne.

    Monnaie unique et Europe sociale
    Agnès Bénassy-Quéré
    , présidente-déléguée du Conseil d’analyse économique.

    Le multilinguisme européen après le Brexit
    Michele Gazzola
    , chercheur postdoctoral au département de sciences de l'éducation de la Humboldt-Universität zu Berlin, Allemagne,
    et Till Burckhardt, doctorant en gestion de la communication multilingue à l’Université de Genève.
     
  • Discussion et présentation des conclusions de la journée
    Allan Larsson (sous réserve), ancien ministre des finances suédois, ancien directeur général de l’emploi et des affaires sociales à la Commission européenne, conseiller spécial du président de la Commission européenne pour le pilier européen des droits sociaux.
     

en savoir plus Consultez le programme complet

La journée est organisée par le Cnam, avec le concours de la Direction de la recherche des études et évaluation et statistiques (DREES), du Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique (Lise Cnam CNRS) et de RT6 (réseau de l’association française de sociologie : protection sociale, politiques sociales et solidarités).