À revoir / Cycle / Forum Europe

Michel Barnier - Les nouveaux enjeux européens

16 novembre 2017
18h - 20h

  • Paris Saint-Martin/Conté
Cycle de conférences proposé par Nicole Gnesotto, professeure du Cnam

« Avec le Royaume-Uni - qui deviendra un état tiers le 30 mars 2019, c'est son choix - nous voulons établir un partenariat ambitieux et durable, en matière commerciale, mais aussi en matière de sécurité et de défense ou en matière de recherche et d'innovation. Plus vite nous nous mettrons d'accord sur les principes de ce retrait ordonné, plus vite nous pourrons nous concentrer sur cet objectif, qui est dans notre intérêt commun.
Mesdames et Messieurs, notre approche s'appuie sur des principes fondamentaux de notre Union : l'unité et l'intérêt des états membres et des institutions. Notre autonomie de décision.  L'intégrité de notre marché intérieur et les quatre libertés de circulation qui en sont le fondement. Ces grands principes sont au cœur de notre projet politique depuis son origine. Le Royaume-Uni les connaît bien pour les avoir partagés avec nous pendant 44 ans. Ils ne sont pas négociables.
Une fois encore, comme l'a dit la Chancelière allemande et comme l'a rappelé le Président Juncker, nous savons désormais que l'avenir de l'Union est plus important que le Brexit. C'est la responsabilité des 27 états membres et du Parlement européen de construire ensemble cet avenir. De relever ensemble les défis. Une page se tourne. C'est le choix souverain du Royaume-Uni. Nous le respectons. A nous de faire en sorte que l'Union européenne écrive de nouvelles pages. »

Discours devant la session plénière du Parlement européen, 3 octobre 2017

Michel Barnier est diplômé de ESCP Europe. Il a consacré l’essentiel de sa carrière à la politique, d’abord en Savoie, puis aux niveaux national et européen. À 27 ans, il est élu député RPR de la Savoie et devient le plus jeune député de France. Michel Barnier a occupé de nombreuses fonctions ministérielles : ministre de l’Environnement (1990-1993), des Affaires européennes (1995-1997, période pendant laquelle il négocie le Traité d’Amsterdam), des Affaires étrangères (2004-2005), de l’Agriculture et de la pêche (2007-2009). Son engagement européen lui vaut également de hautes responsabilités au sein de l’Union. Il est élu député européen en juin 1999 puis nommé Commissaire européen en charge de la politique régionale (1999-2004). En 2001, il sera l’un des deux représentants de la Commission au présidium de la Convention. En 2010, il est nommé Commissaire au Marché intérieur et Affaires financières. En 2015 il devient conseiller spécial pour la politique de défense et de sécurité auprès de la Commission européenne. Le 27 juillet 2016, Jean-Claude Juncker le nomme négociateur en chef de la Commission chargé de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni.