Avatars, humains et machines

La Fabrique des Dieux

© Musée des arts et métiers/Alain Mercier

23 novembre 2017
18h30 - 20h

  • Paris Musée des arts et métiers

Musée des arts et métiers - 60 rue Réaumur - Paris 3e

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, réservation en ligne.


Milad Doueihi présente un cycle de 6 conférences autour du thème « Avatars, humains et machines », l'occasion de découvrir ou redécouvrir des ouvrages et films emblématiques de la science fiction.

Un parcours éclectique de quelques romans et films de science fiction autour des avatars, des machines et des humains. Conflits, rivalités, convergence, parfois libre arbitre ou déterminisme… Des scénarios qui ne cessent de nourrir un imaginaire aujourd’hui incarné par les êtres nés de la culture numérique. Autrement dit, comment penser l’émergence des machines intelligentes au-delà des utopies et des dystopies, en interrogeant les rêves inédits des interfaces humains-machines.

Jeudi 23 novembre 2017, de 18h30 à 20h : La Fabrique des Dieux

Masque fantasmagorieLe Seigneur de la lumière publié en 1967 et Prix Hugo 1968, est probablement le grand roman de Roger Zelazny. Colonisation, transfert d’identités, un monde habité par des divinités et des démons, des zombies… Dans un contexte façonné par l’Inde ancienne, ce roman est une allégorie de la subjugation et de la liberté, de l’exploitation et du libre arbitre.
Faut-il y voir un récit qui ne fait que reprendre la trame des Dieux et des Hommes ? Ou d'une vision qui inscrit le religieux au centre des débats concernant la technique, l’évolution et un éternel retour des conflits habités par la volonté et la ruse ?

Illustration : Masque pour spectacle de fantasmagorie, 1797-1850 © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Philippe Hurlin

  • R. Zelazny, Seigneur de la lumière (Lord of Light)
  • W. Jon Williams, Aristoï

Milad Doueihi, historien des religions, auteur notamment des ouvrages Pour un humanisme numérique (Seuil, 2011), Rivages numériques (co-écrit avec Edouard Geffray, à paraître fin 2017) et L’imaginaire de l’intelligence (Seuil, à paraître en 2018).

Photo : L'Homme en guerre © Musée des arts et métiers/Alain Mercier

En partenariat avec 

Logo Nova