À (re)voir

Louis Gautier - L'Europe et la sécurité

19 mai 2016
18h30 - 20h

  • Paris Saint-Martin/Conté
Conférence de Louis Gautier, Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN)


Ecouter en podcast

« Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe rassasiée de cadavres a rejeté le recours à la violence comme moyen de faire advenir une société nouvelle. Abandonnant les grandes idéologies en « isme », elle s’est consacrée au bien-être matériel de ses populations. Ce faisant, elle a adopté la posture du sage hégélien ayant triomphé des soubresauts de l’Histoire et attendant que le reste de l’humanité le rejoigne. Et de fait, nous voici aujourd’hui rejoints, mais pas de la façon vertueuse et pacifique que nous escomptions. Les autres pays adoptent certes notre modèle économique et politique, mais non sans y adjoindre de fortes revendications dont certaines s’expriment avec violence. Ainsi l’Europe qui s’était un peu trop vite persuadée, avec la fin de la guerre froide, d’avoir éliminé tout risque de conflit sur son sol voit-elle le spectre de la guerre roder à nouveau sur ses pourtours, et ce non comme un phénomène frictionnel lié au passage d’un monde à l’autre, mais comme un phénomène structurel découlant d’un monde insuffisamment régulé, d’un monde insuffisamment organisé. Dans son voisinage immédiat, le vieux continent est ainsi confronté à des crises qui présentent une gravité inédite du fait de leur simultanéité, de leur ampleur et de leur inscription dans la durée. Ces crises constituent un problème en soi, mais également en raison de leurs conséquences sur la cohésion et la sécurité européenne. La menace terroriste, portée en particulier par Daech et par Al Qaïda, est en effet plus que jamais actuelle pour notre continent menacé de l’extérieur, mais où différentes filières djihadistes sont aussi parvenues à s’implanter. Ces réseaux alimentent l’État Islamique en combattants pour sa guerre au Moyen Orient, mais également en apprentis-terroristes prêts à revenir commettre des attentats dans leur pays d’origine. Dans le même temps, l’afflux de migrants met à rude épreuve la solidarité européenne, en même temps qu’il contribue à remettre au premier plan la question complexe de nos liens avec la Turquie. Face à ces défis intérieurs et extérieurs, l’absence de réflexion et de réponse communes serait dramatique ».

Discours du SGDSN, Ateliers de la citadelle, Lille, octobre 2015.
Louis Gautier est ancien élève de Sciences po et de l’Ena, conseiller maître à la Cour des comptes, Docteur en science politique. Outre ses fonctions à la Cour des comptes, Louis Gautier a été conseiller de divers cabinets ministériels, notamment directeur adjoint de cabinet du ministre de la Défense (1991-1993) et conseiller pour la défense du Premier ministre (1997-2002). Il a été membre de la commission du Livre blanc sur la sécurité et la défense en 2013, avant d’être nommé secrétaire général de la Défense et de la sécurité nationale en 2014. Sa carrière comporte également une importante dimension universitaire : il est depuis 2012 titulaire de la chaire sur les Grands enjeux stratégiques de Paris 1 et président du Conseil d’administration de l’École des Chartres. Depuis 2013, il préside le Conseil d’orientation de l’Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites virales. Parmi ses récents ouvrages, on retiendra : Jaurès actuel, les socialistes et la Guerre (FJJ, 2014) et La défense de la France après la guerre froide (PUF, 2009).