À revoir / Leçon inaugurale

Karim Medjad: La multinationale avec vue : une utopie à portée de main

16 mai 2011

Durée : 74 minutes
Les entreprises multinationales traditionnelles ne sont plus ce qu’elles furent. Perdantes paradoxales de la mondialisation, elles ont subi de plein fouet les conséquences de l’affaiblissement de l’État-nation, de la montée des réseaux sociaux et d’une diffusion bien plus rapide et plus systématique que prévu des principes de responsabilité sociétale et environnementale des entreprises.
Karim MedjadDésormais plus faibles et moins menaçantes, les entreprises multinationales n’ont pas pour autant perdu leur raison d’être. Pour elles, ces mutations de leur environnement représentent d’ailleurs une chance inespérée de restaurer leur image, dégradée par des décennies d’abus de toutes natures sur tous les continents.

A quoi pourrait bien ressembler une multinationale « avec vue » ? A une variante internationale des entreprises de l'économie dite « sociale » ?

Mutuelles ou coopératives, ces entreprises poursuivent d'autres buts que la seule recherche du profit et s’appuient sur des modes de gouvernance qui expriment des aspirations plus démocratiques que les sociétés par actions traditionnelles.

Le fort développement de l’économie sociale dans le monde est prometteur et il ne reste plus guère que des économistes néoclassiques - certes nombreux - pour estimer que le secteur coopératif ou mutualiste ne peut constituer une alternative au secteur capitaliste classique. Par ailleurs, il existe nombre d’exemples emblématiques qui démontrent que ces formes sociales peuvent aussi se développer et prospérer à l’international.

Il reste toutefois à faire en sorte que ces entreprises alternatives puissent parvenir à s’internationaliser sans se dénaturer : tel est le nouvel enjeu du développement international des entreprises et pour le Cnam, il est double. En tant que multinationale « avec vue », son expansion dans le monde est confrontée aux mêmes dilemmes que les autres. En tant qu’institution de formation, il se doit de repenser l’enseignement du management. Tout simplement.

Avec Karim Medjad, professeur du Cnam, chaire de Développement international des entreprises, le recteur Christian Forestier, administrateur général du Cnam et Jean-Luc Bedos, Senior Parthner, Salans.

Voir le site Voir la vidéo
image Télécharger le podcast