Lecture et rencontre

Le travail de la poésie

1 mars 2017
19h - 21h

Cnam CRTD
41 rue Gay-LussaC
Paris 5e

Entrée libre dans la limite des places disponibles


Lecture de Valérie Faurie, au Centre de recherche sur le travail et le développement

Valérie Faurie a fait des études de Lettres modernes. Son DEA qui portait sur Antonin Artaud et Robert Desnos l’a menée dans la Sierra Madre du Mexique où vivent les Tarahumaras. Elle a vécu neuf ans au Mexique, où elle a dirigé des séminaires de littérature et de philosophie françaises pour l’Institut français d’Amérique Latine (Ifal) et l’Institut d’anthropologie et d’histoire (Inah). Elle a par ailleurs traduit le Popol Vuh, livre de genèse des indiens Mayas Quichés, pour les éditions Albin Michel en 1991. Elle est aujourd’hui formatrice pour les collectivités territoriales et enseignante pour l’Éducation nationale. Umbral est le titre de son dernier ouvrage. Cet essai a été écrit à partir de l’expérience de Valérie Faurie chez les indiens Tarahumaras. La lecture sera suivie d’un échange autour du travail de l’écriture poétique.

« L’immanence pure, c’était bien le pays des Tarahumaras, ce voyage interminable dans la montagne, ces cailloux, cette poussière, ces fêtes où l’on ne mange pas de l’hostie mais de la bête sacrifiée, où l’on ne subit pas un discours-traduction, la magie noire du mot qui se veut chair ; mais où l’on danse et l’on boit durant trois jours et trois nuits l’alcool de maïs, le sang jaune de la terre. Ici le paradis, ici l’enfer… »