Paroles d'auteurs

Infravies, le vivant sans frontières

Source : Pixabay

2 mai 2019
18h30 - 20h

  • Paris Musée des arts et métiers

Dans l'amphithéâtre Abbé Grégoire, accueil au musée des Arts et Métiers - 60 rue Réaumur - Paris 3e

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, réservation en ligne.


Rencontre avec Thomas Heams animée par Mathias Germain autour de son ouvrage "Infravies, le vivant sans frontières" publié le 4 avril aux éditions du Seuil.

De quelle manière les découvertes de la biologie repoussent-elles les limites de la vie ?

Depuis des siècles naturalistes, biologistes et philosophes tentent de définir ce qu'est la vie. Et si, pour la caractériser, on renonçait à faire du monde vivant une catégorie, pour mieux prendre en compte sa nature dynamique et ses échanges permanents avec le reste de l'univers ?

En effet, la nature et les laboratoires révèlent un incroyable bestiaire d'infravies, des entités qui défient la classification binaire entre vivant et non-vivant. Plus surprenant encore, elles ne sont pas des exceptions mais souvent, au contraire, ce par quoi le monde vivant peut exister. Thomas Heams présentera ces infravies et proposera une nouvelle perspective théorique ainsi qu'une caractérisation scientifique inédite du vivant, qui implique de faire le deuil de certaines métaphores les plus puissantes de notre temps, comme celle du vivant-machine.

Cette épistémologie renouvelée, celle d'une vie sans frontières, a des répercussions majeures sur le regard éthique que nous posons sur les vivants.


Thomas Heams est maître de conférences en génomique animale à AgroParisTech et chercheur à l'INRA. Il enseigne la génétique, les biotechnologies, l'histoire des idées scientifiques et les relations science-société. 

Mathias Germain est journaliste à La Recherche.