Cycle / Forum Europe

Jean-Louis Bourlanges - Europe : nouveau départ

15 juin 2017
18h30 - 20h

Conférence avec Jean-Louis Bourlanges, essayiste
en savoir plusVoir la retransmission en direct

« Contrairement à une idée répétée ad nauseam, le problème majeur de l’Union européenne n’est pas un défaut imaginaire de démocratie et de transparence mais une absence bien réelle de compétences, donc de consistance, politiques. Depuis Maastricht , les canons de la démocratie représentative sont pour l’essentiel respectés. Si l’on ne « voit rien » en matière de politique budgétaire et fiscale, c’est tout simplement parce qu’il n’y a rien ou bien peu de choses à voir, et non parce qu’une oligarchie perverse dissimulerait la réalité à une opinion abusée ».

Blog, Telos, mars 2017.

« Le grand malentendu vient de ce que la construction européenne a fini par se confondre avec cette utopie que Carl Schmitt appelait « la dépolitisation du monde ». Bien sûr nous avons à relever des défis nouveaux, face à la mondialisation, au terrorisme international, à l’urgence écologique. Mais la question des formes politiques qui permettront de résoudre ces défis n’est pas une question technique, et aucun équilibre durable ne sera trouvé dans le remplacement du citoyen par l’expert.»

Le point, 20 avril 2017

Jean-Louis Bourlanges est agrégé de Lettres, diplômé de Sciences Po et de l’ENA. Il a d’abord mené une carrière politique en France, comme conseiller régional de Haute-Normandie et vice-président de l’UDF. Il fut également conseiller maître à la Cour des comptes et professeur associé à l’Institut d’études politiques de Paris. Mais c’est surtout son engagement européen qui marquera sa carrière : Jean-Louis Bourlanges a en effet passé dix-huit ans au Parlement européen, de 1989 à 2007, date à laquelle il a démissionné de son mandat. Au sein du PE, il fut le président de diverses commissions, dont celle du Contrôle budgétaire ou la commission des Libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures.