Rencontre autour de l'exposition Monsieur Duchamp nous a dit que l'on pouvait jouer ici

Rencontre avec Mathieu Mercier et François Olislaeger, animée par Bernard Marcadé

5 décembre 2018
18h30 - 20h

A 17h30 accès gratuit  sur inscription par l'entrée du musée à l'exposition en présence des artistes Mathieu Mercier et François Olislaeger
Après 18h: entrée par le Café des techniques, 292 rue Saint Martin Paris 3e
En salle de conférence, sur inscription: www.arts-et-metiers.net/musee/rencontre-avec-mathieu-mercier-et-francois-olislaeger-animee-par-bernard-marcade
Organisée dans le cadre de l’exposition "Monsieur Duchamp nous a dit que l’on pouvait jouer ici", la rencontre avec Mathieu Mercier et François Olislaeger donnera l’occasion aux visiteurs d’échanger avec les deux artistes. Les deux invités présenteront leur travail ainsi que l’installation qu’ils ont chacun proposée à l’invitation de Julie Bawin.

Organisée dans le cadre de l ’exposition "Monsieur Duchamp nous a dit que l ’on pouvait jouer ici", la rencontre avec Mathieu Mercier et François Olislaeger donnera l ’occasion aux visiteurs d’échanger avec les deux artistes. Les deux invités présenteront leur travail ainsi que l ’installation qu’ils ont chacun proposée à l ’invitation de Julie Bawin. L'écrivain Bernard Marcadé, auteur de plusieurs ouvrages sur Duchamp animera la rencontre.

Ouverte aux connaisseurs de Marcel Duchamp, la discussion permettra également à toutes celles et à tous ceux qui le souhaitent de s’initier à l’esprit duchampien
.

Visite de l'exposition au premier étage en présence des artistes à 17h30 puis rendez-vous à 18h en salle de conférences, derrière le Café des techniques.


Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles.
Réservation obligatoirewww.arts-et-metiers.net/musee/rencontre-avec-mathieu-mercier-et-  francois-olislaeger-animee-par-bernard-marcade

François OlislaegerMathieu Mercier
Crédits visuels: Vue de l'installation de François Olislaeger Dircom Cnam © Sandrine Villain  / Vue de l'installation de Mathieu Mercier © Mathieu Mercier