Pour une histoire de la bande dessinée

Le moment belge, de Hergé à Yves Chaland

Le triomphe des images ©Schuiten

14 décembre 2017
18h30 - 20h

  • Paris Musée des arts et métiers

Musée des arts et métiers - 60 rue Réaumur - Paris 3e

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, réservation en ligne.


Sans prétendre à une exhaustivité devenue impossible, Benoît Peeters, professeur associé au Cnam, évoque des moments majeurs de l’histoire de la bande dessinée, nombreuses images à l’appui.

Nos relations avec la bande dessinée sont souvent marquées par la nostalgie et une forme de conservatisme. Pour beaucoup d’entre nous, la « BD » est difficilement séparable des lectures de l’enfance : « l’âge d’or » américain des années trente et quarante pour les plus âgés, les auteurs de Spirou, Tintin et Pilote pour les enfants du baby-boom, les mangas pour les jeunes générations. Aborder d’autres périodes, d’autres styles graphiques et narratifs, tel est l’un des premiers enjeux de ce cycle.

Jeudi 14 décembre 2017, de 18h30 à 20h : Le moment belge, de Hergé à Yves Chaland.

Couvertures des hebdomadaires Spirou et Tintin, 26 septembre 1946Dix années durant, dans Le Petit Vingtième, Hergé incarne à lui seul la bande dessinée belge. Mais le niveau d’exigence et de succès auquel il la porte dès Le Lotus bleu (1936) ne tarde pas à susciter des émules. Né en 1938, l’hebdomadaire Spirou s’impose après la guerre avec Jijé, Franquin, Morris, Peyo, Will, Tillieux, Macherot, Charlier et bien d’autres. Plus complémentaire que concurrent, Tintin, créé en 1946, accueille Jacobs, Cuvelier et Martin, puis Greg, Hermann, Graton, Tibet, etc. Au milieu des années 60, avec le triomphe de Pilote, la bande dessinée belge commence à perdre sa centralité. Mais en célébrant la « ligne claire » et le « style Atome », le Hollandais Joost Swarte et le Français Yves Chaland la transforment bientôt en objet esthétique à part entière.

Illustration : Couvertures des hebdomadaires Spirou et Tintin, 26 septembre 1946

> Réservation en ligne

Benoît Peeters est né à Paris en 1956. Ancien élève de Roland Barthes, il est titulaire d’une Habilitation à diriger des recherches. Une longue complicité avec François Schuiten lui a permis de construire avec lui la célèbre série de bande dessinée Les Cités obscures.

Auteur de nombreux essais sur l’image, Benoît Peeters est aussi le biographe de personnages aussi différents que Hergé, Jacques Derrida et Paul Valéry. 

Photo : Le triomphe des images ©Schuiten

En partenariat avec

 Logo Nova